Présentation de Biomécadanse®

Biomécadanse, c’est mieux construire son geste dansé en s’appuyant sur l'organisation de sa structure osseuse.

C’est percevoir l’os, prendre conscience des organisations biomécaniques/physiologiques - tout en respectant son tempérament/caractère anatomique - pour les intégrer dans la danse.

C’est sentir et engager son sacrum sans les iliaques dans le transfert de poids, les équilibres; plier en respectant le sens des torsions osseuses, etc.

C’est utiliser ces nouveaux appuis fondamentaux dans des exercices basiques progressifs de différents styles de danse, dans des explorations, dans des compositions  chorégraphiques.

C’est optimiser sa pratique, améliorer ses performances, faire les liens avec ses acquis dans différentes techniques corporelles.

C’est pouvoir traduire/interpréter physiologiquement des indications pédagogiques ou chorégraphiques données,

C’est mieux analyser son langage gestuel pour devenir autonome, se préserver des blessures mais aussi retrouver de la confiance malgré ses fragilités.

Principes de travail

L’enseignement est mené en binôme par Anne Gavard, kiné spécialisée en chaînes musculaires et articulaires GDS, forte d’une longue pratique auprès de tous les publics, allant de professionnels techniciens du corps (musiciens, danseurs, sportifs…) au nourrisson, et,  Anne Chloé Le Roy, danseuse professionnelle, professeure de danse (DE) de formation classique et contemporaine, passionnée par l'apprentissage de nombreux styles de danse et techniques somatiques depuis plus de 20 ans. Depuis le printemps 2017, soit 3 années de recherche, elles ont réunis leur compétences, leurs envies, leurs questions pour mettre au point ces outils pédagogiques.  

Le nombre de stagiaires est limité à 12 pour permettre notamment des corrections individuelles de placement osseux par le toucher kinésithérapique.

Pour une bonne prise de conscience, chaque notion d’anatomie et de biomécanique s’appuie sur une théorie référencée, guidée par Anne, qui comporte
- des explications fondamentales sur leur intérêt (accompagnant un support de cours, du toucher d’os),
- des repérages sur soi systématique (par toucher et par dessin sur soi)
- des visualisations intérieures
- des exercices d’intégration des notions, des "bon sens" d'utilisation, avec corrections individuelles
- Un telle visite de son corps n’est pas toujours sans réveiller des émotions. Un espace est ménagé pour que ces instants intimes puissent avoir lieu en dehors du groupe.

Pour une mise en mouvement, nous proposons des exercices globaux structurants et une barre d'assouplissement articulaire préparatoire "à emporter".

Pour une bonne intégration des nouveaux repères anatomiques dans le geste dansé, Anne Chloé guide
- d’abord des exercices basiques progressifs d’une technique (danse classique, contemporaine, orientale, latines, danse contact-impro…) utilisant préférentiellement le repère anatomique étudié. Ensuite ils sont appréhendés dans des barres classique ou contemporaine.
- On conquiert progressivement l’ensemble de son architecture osseuse au cours des 3 modules ; d’abord module 1: le bassin (sacrum puis os coxaux) puis module 2 : les membres (les jambes, bien sûr, mais aussi 1 journée consacrée aux bras) puis module 3 : la colonne vertébrale et les « masses » (bassin, thorax et tête).
- On expérimente cette nouvelle perception de son architecture osseuse dans des expressions dansées (chorégraphies, variations, improvisations… )
- On termine avec une mise en application évaluée des perceptions acquises dans une courte composition personnelle que le stagiaire souhaite travailler.
- Les temps d'intégration dans la danse représenteront la moitié du temps.

Un temps d’échange est ménagé chaque fin de journée pour les questions, les envies de partage…
 
Répondre aux questions concrètes du danseur :  Préciser ses équilibres/déséquilibres, tours, sauts, faciliter les amplitudes, avoir des bas expressifs, se faire moins mal… Tout au long du travail, nous apportons nos réponses à ces questions essentielles.

Contenus des workshops / ateliers 

LES MEMBRES, LES SPIRALES STRUCTURANTES  (13h)

JOUR 1 

LES MEMBRES INFERIEURS

Membres structurés par des TORSIONS, notions décrites par Mmes Piret et Béziers.

Revisiter LES APPUIS DU PIED à la lumière des torsions des membres inférieurs. notamment pour percevoir le lien entre tenue de hanche et de pied, soit les 2 extrémités qui organisent cette torsion.

Revisiter L’ALIGNEMENT du membre inférieur grâce aux torsions.

Revisiter LE REPOUSSER à travers la notion de torsion. Lui redonner de l'alternance pour qu'il retrouve son ressort.

LES PLIÉS, LES ALLONGÉS, LES SAUTS, L'EN-DEHORS.

Les PATHOLOGIES de genoux, de chevilles, de hanches : une conséquence d'une mauvaise prise de conscience d'une ou plusieurs de ces notions.

JOUR 2     

LES MEMBRES SUPÉRIEURS, LA TETE ET LE VISAGE

Les membres supérieurs eux aussi structurés par des TORSIONS

Similitudes et différences avec les membres inférieurs.

La ceinture scapulaire et les bras : une suspension et des liens complexes avec la colonne, la tête et le bassin. La position de coordination de Piret et Béziers, un passage riche et éclairant.

Le visage et les mains, lieux d'expression de la pensée.

"Mise en corps" de ces notions pour les mettre en jeu dans  L'EXPRESSIVITÉ DES MEMBRES SUPERIEURS ET DE LA TÊTE .

"Mise en corps" de ces notions pour percevoir comment elles structurent LES PORTÉS et LES REPOUSSÉS PAR LES MAINS.

PORTS DE BRAS en danse classique et contemporaine,  en zouk brésilien, en danse de couple pour le guide.

Danse contact- impro, pompes, acrobatie.

​L'AXE ET LA RESPIRATION: RYTHMES ET ONDULATIONS   (13h)

JOUR 1

L’AXE ET L'ÉQUILIBRE 

La colonne vertébrale,, l'intérêt des mobilités des articulaires postérieures, quelle COURBE "IDÉALE" pour cet AXE ?

Les ONDULATIONS (snake, dolphin...), les ARCHES (cambrés), les INCLINAISONS, Les TORSIONS de la COLONNE

L'AUTO-GRANDISSEMENT ET SON RETOUR : UNE COMPLÉMENTARITÉ FONDAMENTALE

Stabilité du dos en alternance / relâché du dos (Rebond, Vibrations, tremblements, secousses...)

Aborder L'ÉQUILIBRE en stabilisant ses masses (bassin, thorax, tête), libérant ses inter-masses (membre inférieur, lombaire et cervicale), prenant conscience des lieux de pivots ( cheville, hanche, vertèbre T8, C0-1) et de leviers.

Les ÉQUILIBRES DÉSAXÉS danse modern'jazz (inch,. tilt....), danse moderne et contemporaine

Les TOURS (utilisation de l'ensemble des notions)

JOUR 2

RYTHME ET RESPIRATION

La RESPIRATION : une mécanique à comprendre pour préserver sa LIBERTÉ et non la contrôler.

Son lien avec les courbures vertébrales rythmées (concept GDS)

Sentir et comprendre l’anatomie et la biomécanique de la respiration dynamique.

La respiration commence au visage : la respiration nasale.

Respiration au service de la MUSICALITÉ du geste dansé.

Désynchronisation du RYTHME de l'effort et du RYTHME respiratoire.

Respiration et émotions

Gestion de la RAPIDITÉ :  précision de son placement et CALME respiratoire

EXPRESSION DES ÉMOTIONS

JOUR 1 

LE SACRUM 

Un ospour appréhender notre potentiel anatomique. Notion anatomique  et comportementale décrite par Godelive Denys Struyf

Comment le repérer, le faire bouger, le rythmer.

Un os clef, pour un bon EQUILIBRE debout ou sur sa jambe de terre.

TRANSFERT DE POIDS et sacrum

JOUR 2

LES ILIAQUES

Le bassin et la gestion de la CHARGE 

Le bassin, support des PORTÉS

Les iliaques, os en TORSION. à vocation de racines des membres inférieurs : lieu de stabilité / lieu de mobilité subtile pour aider à une grande mobilité de HANCHE. Eclairer ces paradoxes.

LA MARCHE, ses stylisations dans la danse : pas de base en danses latines et orientale, les pas de déplacement (pas de bourrée, , battements-cloches, grands-battements...

Mieux comprendre les étirements pour les adapter à soi, gagner en amplitude.

LE BASSIN, RACINE DU MOUVEMENT  (13h)

Anne et Anne Chloé

BIOMéCADANSE   

c'est 2, 4, 6 journées  

pour intégrer des EMPREINTES UTILES

pour un geste dansé  organique, gracieux et expressif.

C'EST un vrai temps pour soi 

pour améliorer sa technique

quel que soit son style de danse

car les lois de biomecanique sont universelles.