AAC-BMDSE
 

PRINCIPES DE TRAVAIL

L’enseignement est mené en binôme par Anne Gavard, kiné spécialisée en chaînes musculaires et articulaires GDS, forte d’une longue pratique auprès de tous les publics, allant de professionnels techniciens du corps (musiciens, danseurs, sportifs…) au nourrisson, et,  Anne Chloé Le Roy, danseuse professionnelle, professeure de danse (DE) de formation classique et contemporaine, passionnée par l'apprentissage de nombreux styles de danse et techniques somatiques depuis plus de 20 ans. Depuis le printemps 2017, soit presque 4 années de recherche, elles ont réunis leur compétences, leurs envies, leurs questionnements pour mettre au point ces outils pédagogiques et les rendre les plus accessibles possible.

Le nombre de stagiaires est limité à 12 pour permettre notamment des corrections individuelles de placement osseux par le toucher kinésithérapique et vérifier l'intégration des coordinations proposées.

 

  • Pour une bonne prise de conscience, chaque notion d’anatomie et de biomécanique s’appuie sur une théorie référencée, guidée par Anne, qui comporte

- des explications fondamentales sur leur intérêt (accompagnant un support de cours, du toucher d’os),
- des repérages sur soi systématique (par toucher et par dessin sur soi)
- des visualisations intérieures
- des exercices d’intégration des notions, des "bon sens" d'utilisation, avec corrections individuelles
- Un telle visite de son corps n’est pas toujours sans réveiller des émotions. Un espace est ménagé pour que ces instants intimes puissent avoir lieu en dehors du groupe.

 

  • Pour une mise en mouvement, nous proposons des exercices globaux structurants et une barre d'assouplissement articulaire préparatoire "à emporter".

 

  • Pour une bonne intégration des nouveaux repères anatomiques dans une organisation spécifique pour le geste dansé, Anne Chloé guide

- d’abord des exercices basiques progressifs d’une technique (danse classique, contemporaine, orientale, latines, danse contact-impro…) utilisant préférentiellement le repère anatomique étudié. Ensuite ils sont appréhendés dans des barres classique ou contemporaine.
- On conquiert progressivement l’ensemble de la coordination de son architecture osseuse au cours des 3 modules ; d’abord module 1: le bassin (sacrum puis os coxaux) puis module 2 : les membres (les jambes, bien sûr, mais aussi 1 journée consacrée aux bras) puis module 3 : la colonne vertébrale et les « masses » (bassin, thorax et tête).
- On expérimente cette nouvelle perception de son architecture osseuse dans des expressions dansées (chorégraphies, variations, improvisations… )
- On termine avec une mise en application évaluée des perceptions acquises dans une courte composition personnelle que le stagiaire souhaite travailler.
- Les temps d'intégration dans la danse représenteront la moitié du temps.

Un temps d’échange est ménagé chaque fin de journée pour les questions, les envies de partage…
 
Répondre aux questions concrètes du danseur :  Préciser ses équilibres/déséquilibres, tours, sauts, faciliter les amplitudes, avoir des bas expressifs, se faire moins mal… Tout au long du travail, nous apportons nos réponses à ces questions essentielles.